Vitamin

#6

Loin des grands discours

Le défi le plus extrêmes de ma vie : 21 jours avec juste un couteau

Von Antonino Catalanotto

Out of Town – SurvivalOut of Town – Survival

Un été pendant 21 jours je me suis lancé un des défis les plus extrêmes de ma vie. Réussir à survivre en nature pendant une longue durée avec juste un couteau – bon j’avais aussi une chemise, un pantalon, un caleçon, une paire de chaussettes et des chaussures.

Out of Town – Survival

Dans mon imagination ça allait être un mix entre des moments ultra action et de longues heures de contemplation ultra spirituelles dans lesquelles l’humble serviteur que je suis réintégrerait la conscience de faire partie du grand métabolisme cosmique.

Enfin je pense que tout ça était conditionné par un peu trop de lecture de Sylvain Tesson et ses discours sur les pensées des ermites et un peu trop de série de survie à l’américaine sur YouTube.

C’était une expérience très enrichissante, je repartirais à l’instant si j’en avais l’occasion. J’ai pu me nourrir de ce que j’ai trouvé dans la nature, me construire des abris pour maintenir au sec, faire du feu en frottant des bois, observer des animaux sauvages et comprendre d’avantage leurs habitudes. Mais c’était loin des grands discours.

Quand j’avais peu d’énergie, parce que ma nourriture était moins grasse et sucrée que d’habitude, j’étais très encré dans le présent. Mes préoccupations étaient extrêmement concrètes. Mon esprit n’avait pas sa propension habituelle à développer des théories fumeuses élaborées sur la nature de Dieu, la justice universelle ou je ne sais quelle pensée super perchée.

Out of Town – Survival

En fait je ne sais pas encore trop comment interpréter tout ça, mais ce qui est sûr, c’est que mes prières étaient simples : Seigneur protège-moi ou merci, merci pour ma famille qui m’a rendu visite ou fais que j’arrive à allumer ce feu malgré que je n’y vois rien sans lampe… très simple, très concret.

Dans ces moments un peu extrêmes, je me suis rendu compte que j’avais remis à des jours plus gras la spiritualité sophistiquée pour retourner à quelque chose de très essentiel, ou très enfantin.